/eCap Partner, la banque d’affaires du numérique

eCap Partner, la banque d’affaires du numérique

Créée il y a 4 ans, la nouvelle banque d’affaires spécialiste de l’industrie numérique eCap Partner s’est fait (re)connaître auprès de la génération Y des start-uppers, grâce à son accompagnement de Mixicom (les youtubeurs Norman et Cyprien) lors de son rachat par Webedia.

Le numérique, le marché de la fusion acquisition à la mode

L’industrie numérique, les grandes banques s’en sont éloignées auprès l’explosion de la bulle internet, mais ça c’était avant. Les entreprises traditionnelles ont acquis pour un total de 31 milliards de dollars des participations dans le digital, un vrai record depuis 2000 ! Les grandes banques sont donc de retour et font une veille accrue sur les entreprises innovantes (avec du potentiel R&D, y compris IA même faible comme les chatbots ou voicebots).

ECap partners et la vente de start-ups

Sur leur site, vous pouvez découvrir les ventes depuis 2 ans, la banque est éclectique. Citons quelques exemples :

  • Agence de conseil dans le webanalytics
  • Vente à distance de box mensuelle dédiée aux animaux
  • Média spécialisé dans le cinéma

ECap partners et la levée de fonds

Ils conseillent aussi des start-ups lors de leur recherche d’investisseurs

  • Plateforme de relations entre les particuliers et les experts juridiques lors de sa levée de fonds d’un million de d’euros auprès du groupe W3
  • Agence de publicité programmatique mobile conseillée lors de sa levée de fonds de million d’euros auprès d’Iris Capital et de Kerala Ventures

Conseils de Marc

Certes, ils sont spécialisés dans le numérique, mais il s’agit d’une vraie banque d’affaires. Votre entreprise doit être gérée avec professionnalisme. Comme tous les autres acteurs de la levée de fonds, ils recalculeront vos chiffres et établiront des tableaux de pilotage pour analyser la rentabilité de votre business.

  • Vos datas doivent être précises et à jour  : nombre de visiteurs uniques (VU), CA par VU, budget d’acquisition cohérent avec le CA …
  • Votre leveur de fonds n’est pas votre coach de vie. Vendre sa start-up ou trouver des investisseurs sont deux choses différentes, mais l’un ou l’autre peuvent vous mener à quitter l’entreprise à moyen-terme et sans aucun doute à partager la direction.
  • Vous pouvez en savoir plus sur leur site : banque d’affaires